Pages

Venezuela. Marea socialista s’oppose à tout type d’attentat et exige une enquête indépendante



Do Alencontre, 6  de Agosto, 2018
Communiqué de Marea Socialista


Les soldats de la GNB, en parade, se dispersent, avant la fin de la transmission… suite au bruit d’une explosion

Caracas, 5 août 2018 – Par le biais d’un communiqué publié dans la section articles d’Aporrea.org, intitulé «Nous répudions l’attaque du 4 août» (www.aporrea.org/actualidad/a267331.html), l’organisation politique Marea Socialista rejette aujourd’hui «tout type d’attaque contre tout secteur», se référant à la situation qui s’est produite hier lors du défilé hommage de la GNB (Guardia Nacional Bolivariana) sur l’avenue Bolívar, qui a été interrompu et a conduit à l’évacuation du président, face à ce que le gouvernement national a plus tard dénoncé comme une «attaque avec des drones» et des «charges explosives» dirigées contre le président.Attaque attribuée à des secteurs de l’opposition de droite, suggérant une implication internationale. Cependant, selon divers avis, les faits ne sont toujours pas clairs et Marea Socialista ajoute dans le titre de son communiqué que: «Face à l’incertitude, nous exigeons une enquête indépendante et nous mettons en garde contre l’utilisation de la situation pour restreindre les droits de la population.»
Marea Socialista «condamne et rejette l’attaque dénoncée par le gouvernement national contre la personne du président Nicolás Maduro» et considère que la «mise en œuvre d’actes terroristes ne peut que viser à susciter plus de chaos et de violence contre la population».

Marea socialista est préoccupée par le fait que les preuves concrètes et les témoignages portant sur cet incident n’ont pas encore été présentés en détail et de manière exhaustive. Car, pour l’heure, aucune image des drones qui auraient survolé la plate-forme présidentielle, laissant tomber des charges explosives avec impact et blessures, n’est disponible. Pour cette raison, et compte tenu de la situation délicate, Marea socialista exige une «enquête indépendante, professionnelle et participative» qui clarifie les faits et fournit au public des informations véridiques et adéquates.

Marea socialista (MS) n’exclut pas qu’il puisse exister des plans violents de la part de secteurs de l’opposition de droite nationale et internationale, et face à cela, MS revendique son orientation de lutte pour la défense de la «Révolution bolivarienne authentique» et la validité de la Constitution.


MS craint que des actions de ce type puissent être utilisées «pour imposer davantage de sacrifices au peuple vénézuélien, comme ceux qui pourraient être déclenchés par les mesures économiques prévues par le gouvernement à partir du 20 août [libéralisation du change bolivar-dollar], pour l’application desquelles le gouvernement doit renforcer son contrôle social et réduire encore davantage les droits démocratiques afin d’éviter toute résistance populaire».

MS ajoute que, «tout comme nous rejetons des actions telles que celles du 4 août, nous exigeons en même temps que cessent les attaques du gouvernement et de la bureaucratie contre le peuple vénézuélien, ses conditions de vie et ses droits humains et démocratiques». MS met en garde contre la possibilité que ces événements puissent être utilisés «pour criminaliser les luttes sociales et les protestations démocratiques des secteurs de la classe laborieuse et du peuple, qui n’ont rien à voir avec des actes terroristes contre le gouvernement national, puisque les revendications du peuple sont un droit démocratique inaliénable face aux conditions de vie imposées par le gouvernement, conditions qu’il va péjorer encore avec les mesures économiques qu’il entend mettre en œuvre».

Le communiqué de MS se termine de la sorte: «Pas de terrorisme, pas d’intervention étrangère, pas d’attaques contre aucun secteur! Nous exigeons des informations claires et une enquête indépendante. Nous mettons en garde contre toute tentative de profiter de la situation pour approfondir la mise en œuvre du paquet économique anti-populaire ou pour renforcer l’autoritarisme ainsi que la violation des droits démocratiques. Nous exigeons la pleine validité de la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela et nous défendons la recherche de solutions anticapitaliste à travers la lutte démocratique du peuple vénézuélien.» (Publié sur le site Apporea.org, le dimanche 5 août 2018; traduction A l’Encontre)

Nenhum comentário:

Postar um comentário