Pages

Ce que le blocus US interdit à Cuba

Les pertes économiques de Cuba liées au blocus (décrété en 1962 par les Etats-Unis) ont été évaluées à 126 milliards de dollars. Voici un récapitulatif de ses effets sur le droit à la santé, à l’alimentation et au développement du peuple cubain.

Do Investig´Action, 13 Julho 2017
Por TELESUR



Exporter ou importer des aliments librement des Etats-Unis. Depuis l’an 2000, les restrictions dans ce domaine se sont accentuées. La Loi sur le Commerce avec l’Ennemi de 1917 continue à être en vigueur. A ce propos, le ministre des Relations Extérieures s’est demandé comment les Etats-Unis peuvent encore considérer Cuba comme un ennemi.

La possibilité pour Cuba d’utiliser le dollar dans les transactions internationales proposée par le président Barack Obama ne s’est pas encore concrétisée.

Cuba est obligée de payer en liquide et d’avance grâce à des banques de pays tiers et dans une monnaie différente du dollar les achats qu’on lui permettrait de faire aux Etats-Unis. Cela rend ces achats très compliqués.

Les compagnies états-uniennes ont toujours interdiction de faire des investissements à Cuba.

Les importations de médicaments sont soumis à conditions depuis 1992 par les lois états-uniennes.

Cuba doit indiquer la destination finale des médicaments achetés et ne peut pas payer directement mais doit le faire à travers des pays tiers et dans une monnaie différente du dollar.

Des entreprises nord-américaines comme la Columbiana Boiler Company empêchent d’exporter les cylindres nécessaires pour conditionner le chlore destiné à rendre potable l’eau des Cubains.

Des compagnies étatsuniennes comme SIGMA Aldrich et General Electric refusent de fournir des produits, des services et des informations techniques indispensables à l’industrie chimique cubaine.

Les compagnies états-uniennes ont interdiction de fournir des équipements médicaux aux hôpitaux et aux instituts cubains. Cependant, le 21 octobre 2016, Cuba et les Etats-Unis ont signé un memorandum d’entente pour la coopération dans le contrôle du cancer. (1)

Les Etatsuniens ne peuvent pas se rendre à Cuba, tout contact avec le peuple cubain leur est interdit.


Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos


1 NOTE DE LA TRADUCTRICE: Le 22 avril 2015, Candal Johnson, directrice de l’Institut Roswel Park de New York qui a signé un accord avec le Centre d’Immunologie Moléculaire de Cuba sur la réalisation de tests cliniques du vaccin thérapeutique cubain contre le cancer a déclaré : «Cet accord donne lieu à une coopération entre nos institutions pour développer un vaccin contre le cancer du poumon. Ce vaccin a été mis au point par les collègues du Centre d’Immunologie Moléculaire. Je suis très émue par la possibilité de pouvoir utiliser ce vaccin pour traiter des patients aux États-Unis ». Effectivement, il y avait de quoi être élue par le fait que Cuba avait donné sans conditions l’autorisation d’exploitation de SON vaccin aux Etats-Unis ! « On n’est pas comme eux », disait le Che…

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/10-cosas-que-Cuba-no-puede-hacer-por-el-bloqueo-de-EE.UU.-20151028-0003.html








Pour aller plus loin, lire le dernier rapport de Cuba sur les effets du blocus (2016) dans ce lien : http://www.cubavsbloqueo.cu/sites/default/files/InformeBloqueo2016ES.pdf

Nenhum comentário:

Postar um comentário